Blog libertin


Déjà membre
cokin
mot de passe oublié
Article du Blog libertin:
 Le 23/08/2017 : Les fantasmes
 Le 15/08/2017 : Le mythe de la femme fontaine
 Le 27/07/2017 : Les complexes
 Le 14/07/2017 : Le Sexe entre femmes
 Le 01/07/2017 : Safe Sex et libertinage
 Le 18/06/2017 : Pimenter sa vie de couple
 Le 01/06/2017 : Cokincokine fait peau neuve !
Le mythe de la femme fontaine
Article publié le 15/08/2017 :

Tout le monde à déjà entendu parler des fameuses "femmes fontaines" et beaucoup ont toujours pensé que cette pratique était reservée à un nombres restreints d'initiés ou aux femmes libertines, la majorité des femmes quant à elles, pensent qu'elles n'auront jamais accès à cette "particularité". Nous allons ici tenter de vous dévoilez tout ce que vous devez savoir sur les femmes fontaines, car depuis quelques temps une théorie vise à prouver que TOUTES les femmes sont fontaines ou peuvent l'être.

 

I- La prostate féminine ou glande de Skène:

  Lors de la gestation, au début du développement foetal il n’y a aucune différence entre un foetus mâle et foetus femelle avant la huitième semaines, jusqu’à ce qu’en fait le mâle commence à produire ses propres hormones. Il serait donc nécessaire que le foetus ait au commencement des structures pouvant se développer soit en « mâle » soit en « femelle ». Ce qui pousse à penser que le tissu qui se développe en glande de prostate masculine, le sinus urogénital, soit également présent chez la femme, ce qui permettrait de dire que la femme possède également une prostate rebaptisé "glande de skène" par le Docteur Zaviaci qui à mené l'étude.

 

II- Toutes les femmes peuvent-elles éjaculer ?

Toutes les femmes ayant une "glande prostatique" peuvent donc éjaculer, parfois même sans s'en rendre compte, le fluide "éjaculé" se mélangeant aux autres fluides tel que la Cyprine. L'éjaculation féminine n'étant pas forcément un jet de "fluide" tel que vous avez pu le voir dans certains films. Cette expulsion de "fluide" peut être provoquée par des pressions sur le mur vaginal lors d'une stimulation interne ( par les doigts, godes ). La quantité de volume de "fluide" varie en fonction des femmes, tout en sachant qu'aucunes femmes n'en aurait le contrôle.

 

III- Localiser la prostate femelle:

 La prostate femelle se trouverait à l’intérieur de la paroi vaginale, dans le mur de l’urètre. L’orifice de l’urètre est situé directement au dessus de l’ouverture vaginale au dessous du clitoris. L’urètre, lui-même, se prolonge en arrière de l’orifice dans le corps, le long du mur supérieur du vagin.
Il n’est pas possible de voir la glande prostatique bien qu’elle puisse s’enfler visiblement dans le vagin.

 

IV- Stimuler la prostate femelle :

 Une fois que vous avez localisé la prostate femelle, nous allons voir ici comment la "stimuler". Les "outils" les plus simples à utiliser sont : vos doigts! En effet, ils sont flexibles, rigides et sensible au toucher, faisant d'eux les outils idéaux pour cette "pratique".

  Il suffit donc d'introduire, un ou deux doigts dans le vagin, de les placer vers le haut ( en direction du mur vaginal ) et d'exercer des pressions plus ou moins fortes ( en fonction de l'excitation de la partenaire ) pour stimuler la zone, provoquant ainsi l'enflement de la prostate femelle. Une fois gonflé d'excitation et grâce aux diverses pressions exercées, lors de la jouissance, l'orgasme, se produira une expulsion plus ou moins forte de "fluide" ... la fameuse "éjaculation féminine".

  Pour les tests en solo mesdames, vos doigts seront souvent trop court, surtout vu la position à prendre et l'exercice pourrait se révéler fatiguant, mais nous vous conseillons quand même de tenter, ne serait ce que pour le plaisir que vous vous donnerez :).

 

V- L'impression d'uriner :

La miction ( le fait d'uriner ) et l'éjaculation nécessite que la femme soit détendue. Pour que cela "fonctionne" nous conseillons aux femmes qui veulent tenter " l'éjaculation féminine" de se détendre et lorsqu'elles sentent que "sa vient"  de se "laisser aller" de lâcher prise, ne pas se retenir. Cela vient généralement au moment de la jouissance, de l'orgasme et si vous arrivez à lâcher prise ( donnant ainsi la permission à votre corps de libérer les fluides en question ), vous vous rendrez compte des sensations physiques hyper intense que cela procure à une femme "d'éjaculer".

  Pour une première fois sans gêne vous pouvez optez pour l'option "baignoire" et tenter d'éjaculer dans votre baignoire, afin de ne pas avoir l'impression de sâlir votre lit. Si vous tentez de pratiquer ces éjaculations sur votre lit, nous vous conseillons toutefois de vous installez confortablement sur des serviettes éponges, la quantité de fluide pouvant être assez importante.

  Pour une éjaculation puissante, sous forme de jets ( comme on peut voir dans certains films pour adultes ), empêcher l'orgasme jusqu'a ce que vous ne puissiez vraiment plus vous retenir et au bout du bout de votre volonté, relâchez tout, vous verrez, c'est surprenant et à en croire certaines de mes partenaires extrêmement jouissif :). Et rappelez vous que dans le sexe, rien n'est "sale" tant que c'est réalisé par envie conjointe des partenaires et sans forcing.

 

VI- Conseils :

 Petits conseils pour ceux qui débutent. Pour les partenaires masculins qui essayeraient de prodiguer une éjaculation à leur partenaire féminine, ne forcez jamais !!! N'oubliez jamais que "aille, ouille, pas là, plus bas , sa fait mal....." ne sont jamais des facteurs d'excitations chez votre partenaire et "stop" veut toujours dire "stop". Pensez à toujours bien stimuler votre partenaire, clitoridiennement ou autre car plus elle sera excitée mieux cela fonctionnera. Ensuite, un échec ( votre partenaire n'y arrive pas ) ne doit pas se transformer en drame, c'est juste que les conditions n'étaient pas réunies, il faut donc parler et non accuser ( que ce soit l'un ou l'autre ). Plus vous en parlerez librement, sans pressions d'aucunes parts, plus cela sera "ludique" meilleures seront les conditions pour que votre chérie éjacule et connaisse ce doux plaisir.

 Cette pratique demande un peu de temps, de patience et d'envie pour être pleinement effective car elle va à l'encontre de l'éducation que nous avons tous reçus : nous retenir d'uriner ! Et comme les mécanismes en jeux sont les mêmes que la miction, il faut un certain temps pour s'habituer à se laisser aller lors de cette pratique.

  Nous espérons que vous y arriverez et que vous vous amuserez bien et donnerez, prendrez beaucoup de plaisir :) Enjoy !!